Stratégies esthétiques de la mobilisation sociale

Table ronde proposée par Léa Battais

En partenariat avec Aix-Marseille Université, Mesopolhis, UMR7064, AMU, Sciences Po Aix, CNRS – TELEMMe, UMR 7303, AMU, CNRS, le CAER (Centre Aixois d’Études Romanes) et le LESA (Labo d’Études en Sciences de l’Art).

Valparaiso, Chili, 2019-2020.
Photo de Léa Battais

Table ronde proposée par Léa Battais, doctorante en histoire de l’art, dans le cadre du colloque « Archive vitale de la révolte. Esthétiques dissidentes de l’Octubre Chileno. »

Cette table ronde, accueillant chercheurs et artistes, s’intéresse aux usages et à la place de l’art lors des périodes contestatrices en continuité de l’historicisation et de la documentation parfois difficile de ces évènements. Inscrits entre visibilité, mémoire, censure et destruction de la postérité de ces épisodes historiques et des productions visuelles qui les accompagnent, ces échanges reposeront sur une approche globalisée entre Amérique latine et Méditerranée.

Programme :

[ Une réappropriation de l’espace public grâce à l’art ? ]

Intervenants :
Kabrit (artiste muraliste et vidéaste animation, Liban, Paris, Lyon)
Antoine Faure (Docteur en Sciences Politiques, Professeur à l’Escuela de Periodismo de la Universidad de Santiago) : « Les stratégies graphiques de lutte dans l’espace public »

Modératrice : Joséphine Parenthou (Doctorante en sociologie de l’art Moyen-Orient Mesopolhis et photographe)

[ Comment archiver et documenter les arts dans les luttes ? ]

Intervenants :
Sana Yazigi (Artiste) : site « La Mémoire créative de la révolution syrienne » (CCFD-Terre Solidaire, recense, depuis mai 2013, l’expression intellectuelle et artistique du peuple syrien qui s’est soulevé contre Bachar al-Assad)
Marisol Facuse (Docteure en Sociologie de l’art et de la culture, Professeure au Département de Sociologie, Universidad de Chile) : « Musées alternatifs qui se sont créés pendant l’estallido social pour faire mémoire des événements »
Laurie Merigeaud (ingénieur d’étude en archivage ERC DREAM : Chargée de la description et de la numérisation des archives documentant les luttes sociales identifiées dans différents pays couverts par le programme DREAM (Maroc, Tunisie, Liban), réflexion collective sur les archives des révolutions et des mouvements sociaux dans le monde arabe méditerranéen et recherche en thèse)

Modératrice : Marion Slitine (Post-doc en Anthropologie sociale EHESS, Mucem)

[ Ser&Grafica ]
Atelier de sérigraphie proposé par les artistes chiliennes Karine Hurtado et Drina Herrera autour de la question des représentations normatives dominantes et genrées.
De 14h à 17h, sur réservation.