Catherine Melin

Quelque chose bouge

La pratique de Catherine Melin est nourrie de ses résidences autour du monde. Elle ne réside jamais pourtant tout à fait : c’est à l’extérieur, passant dans les rues des grandes villes internationales et de leurs espaces périphériques, passant du dessin à la photographie et du glanage à la rencontre, qu’elle constitue son vocabulaire esthétique. Quelque chose bouge est une nouvelle articulation de ce répertoire de mondes et de pratiques, où une urbanité dépaysante réside au Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur et prend un temps les accents de Marseille, pour mieux réactiver ces langues communes que sont les usages et les façons d’habiter.