Antoine Volodine

En partenariat avec La Marelle.

Initialement prévue au printemps 2020, la résidence proposée à l’écrivain Antoine Volodine, en partenariat avec La Marelle, s’est finalement tenue de façon virtuelle à l’automne 2020.

Antoine Volodine
Crédit photo : JDWagneur

Antoine Volodine a témoigné de cette résidence à distance du 3 au 12 novembre 2020 dans un mail adressé à La Marelle et au Frac.

« (…) J’aurais dû me rendre à Marseille tout début novembre pour une quatrième semaine de résidence au Frac. Quatrième semaine ! Annulée une fois de plus ! Cette fameuse résidence a été totalement virtuelle depuis le début... Bien évidemment, nous pourrions nous mettre d’accord pour la repousser encore, en attendant des jours sans covid19 qui ne viennent pas. Pendant toutes ces semaines marseillaises-non-marseillaises, je me suis obligé (avec plaisir) à effectuer le travail que j’aurais accompli dans le beau et tranquille studio du Frac. J’ai très bien et bellement travaillé, et je vais reprendre cela la semaine prochaine. Certes, sans profiter de mon contact avec les œuvres, les collections, la bibliothèque et les conservatrices du musée. Mais en reproduisant chez moi les moments de solitude et de concentration sur un programme que je m’étais fixé à l’automne 2019, l’immense chantier que représentent les 343 brochures bardiques par lesquelles se clora l’édifice post-exotique (“Retour au goudron”, le 49e titre). Je vous propose donc la manœuvre suivante : considérer que la résidence a eu lieu, qu’elle a été menée à terme. Je pourrais ainsi présenter à Marseille, à une date qui reste à définir, mais qui pourrait correspondre à une passation de flambeau comme cela avait eu lieu entre Jakuta et moi, un compte-rendu de mon travail. J’aurais beaucoup à dire... et ce serait très plaisant pour tout le monde, je crois. (…) »